L’agence intérim électricité à Lyon n’aura plus de secret pour vous !

interim electricite lyon

Dans la grande famille des agences intérim lyonnaises, je demande… l’agence intérim électricité à Lyon ! Et c’est Hichem qui nous reçoit pour parler de sa vie d’avant – électricien de formation -, de sa vie aujourd’hui en tant que chargé d’affaires chez LIP. Une fois de plus, vous n’allez pas être déçu !

Inscription intérimaire

Hichem, quel est ton parcours avant d’arriver chez LIP ?

À l’école, je n’étais pas un élève modèle mais je m’en sortais. J’ai trouvé ma voie à partir de la troisième car j’aimais déjà beaucoup bricoler à la maison. Je voulais être électricien et dès la première année de CAP-BEP, j’ai adoré. J’ai poursuivi mes études avec un bac pro en deux ans, en apprentissage. Je n’ai pas terminé mon diplôme mais j’ai le niveau. Pendant un moment, j’ai pensé à exercer le métier de technicien commercial mais finalement, je ne suis pas allé dans cette voie.

En 2004, j’ai pris une année sabbatique, j’ai travaillé à gauche à droite pour gagner un peu d’argent et découvrir différentes entreprises. Un an plus tard, j’ai rencontré Lilian Thomas, chargé d’affaires dans un autre groupe d’intérim que LIP. Il m’a envoyé en mission et depuis, je ne l’ai jamais lâché ! (rires)

Postulez sur notre site emploi

LIP Safari

Cela fait 17 ans qu’on se connaît. En 2014, j’ai été le premier CDI Intérimaire du Groupe LIP. C’est pour moi une très grande fierté ! Lilian m’a permis de tester les métiers de chef d’équipe et de chef de chantier mais ça ne m’a pas plu. J’ai continué en intérim jusqu’en 2017. Cette année-là, Kévin, directeur de l’agence BTP second-œuvre à Villeurbanne, m’a proposé un premier poste de formateur en électricité en partenariat avec les compagnons du devoir.

J’ai accepté le challenge, et j’ai vraiment kiffé ! La formation a durée six mois et par la suite, j’ai repris des missions d’intérim en tant que technicien.

En 2019, j’ai repris un poste de formateur. C’est une très belle expérience humaine et professionnelle. J’ai appris à gérer la relation avec les personnes, à m’adapter aux gens.

Comment es-tu arrivé de l’autre côté du bureau alors ?

J’ai toujours voulu m’inscrire à l’École de la Réussite mais je ne répondais pas à tous les critères de sélection. Quand Lilian m’a proposé de devenir chargé d’affaires chez LIP, je n’ai pas hésité une seconde, c’est ce que j’attendais ! Aujourd’hui, j’ai 38 ans et je suis totalement épanoui dans ma vie professionnelle.

Depuis janvier 2021 je suis chargé d’affaires au sein de l’agence BTP Électricité, plomberie et climatisation à Lyon. Mon parcours prouve que si une porte est ouverte, il ne faut pas hésiter à entrer !

Que peux-tu nous dire sur l’agence intérim électricité à Lyon ?

Elle existe en réalité depuis longtemps puisqu’elle était avant localisée à l’agence second œuvre de Villeurbanne, aux portes de Lyon. En 2019, elle est devenue une agence à part entière avec comme spécialités les métiers de la plomberie, de la climatisation et de l’électricité.

Combien de chargé d’affaires êtes-vous aujourd’hui ?

Nous sommes 4 et nous avons un apprenti de l’École de la Réussite avec nous depuis octobre 2021 qui s’occupe de la partie climatisation. De mon côté, je m’occupe principalement de la partie électricité en collaboration avec Kévin Boyer qui est directeur de l’agence.

Votre agence intérim électricité à Lyon est-elle bien située ?

Oui, les candidats et les intérimaires peuvent facilement nous rendre visite pour un entretien ou simplement boire un café. Nous avons un arrêt de bus juste devant l’agence et le tramway est à 10 minutes à pied. Nous avons également une sortie du périphérique à trois minutes en voiture et il est facile de se garer gratuitement dans le quartier. C’est très important pour notre visibilité mais aussi pour créer une relation avec nos gars.

Combien d’intérimaires comptez-vous au planning chaque semaine ?

En moyenne, nous avons plus de 125 mecs au planning chaque semaine à l’échelle de l’agence, donc les activités de climatisation et plomberie sont comprises. Il nous est arrivé d’avoir jusqu’à 143 mecs au travail en une semaine !

Parmi ces gars, nous comptons déjà 15 CDI-intérimaires. Notre objectif est d’en signer de nouveaux dans les mois et années à venir mais on tient d’abord à garder et fidéliser ceux qui nous font déjà confiance.

Qui sont vos clients et combien sont-ils ?

Nous travaillons majoritairement avec des PME spécialisées dans le BTP. Nous avons environ 80 clients différents et tous sont dans la région lyonnaise qui est un bassin d’emploi très dynamique.

Que peux-tu nous dire sur le marché de l’emploi à Lyon ?

Nous constatons une reprise progressive qui s’explique par les problèmes de livraison de matériel et les nombreux cas de Covid parmi le personnel. Il y a beaucoup d’offres d’emploi en électricité à Lyon, mais pas autant que l’année dernière ! Nous pensions avoir un début d’année plus mouvementé.

Vous arrivez à recruter des intérimaires malgré tout ?

Certains profils sont plus rares que d’autres. Par exemple, mes collègues ont beaucoup de mal à recruter des couvreurs par exemple. Du côté des électriciens, ce n’est pas facile tous les jours mais nous arrivons encore à en trouver. Nous ne proposons que des contrats en intérim électricité à Lyon puisqu’il y a l’agence CDI CDD qui se charge des autres types de contrat de travail. Cela nous permet de constituer un solide vivier d’intérimaires.

Pourquoi choisir l’intérim électricité à Lyon plutôt qu’un CDI ou CDD ?

J’ai moi-même été intérimaire mais ce n’était pas une fin en soi. J’ai déposé mon CV en agence, j’ai eu des missions, ça me convenait très bien. J’aime bien le changement et je trouve que c’est ça, le pouvoir de l’intérim : vivre différentes expériences professionnelles. C’est un choix de parcours, un tremplin pour entrer sur le marché de l’emploi ou pour étoffer ses expériences.

Crois-tu que l’intérim a bonne ou mauvaise image ?

Il y a encore des personnes qui pensent que l’intérim électricité à Lyon ne s’adresse qu’aux professionnels de basses qualifications ou qui ne sont pas doués. C’est complètement faux, je me bats au quotidien pour que cette vision change ! Être intérimaire n’est pas un métier, c’est un statut.

Grâce à l’intérim électricité à Lyon, peut-on accéder à des formations professionnelles ?

Oui, c’est tout à fait possible. À ce sujet, j’aimerais beaucoup pouvoir accompagner nos intérimaires dans des parcours de formation pour qu’ils aient plusieurs cordes à leurs arcs. Sur les périodes calmes, on pourrait développer un petit centre de formation interne au Groupe LIP. C’est tout en cas dans un coin de ma tête…

Ça ne te manque pas de mettre les mains dans les tableaux électriques ?

Parfois ça me démange quand je visite des chantiers où travaillent nos intérimaires !

Dernière question. Pour toi, l’intérim électricité à Lyon c’est une aventure tous les jours ou une routine ?

C’est pire qu’un jeu vidéo, tu changes de niveau tous les jours ! Quand j’étais intérimaire, j’avais une vision complètement fausse des chargés d’affaires derrière leur bureau. Je me disais qu’ils ne faisaient pas grand-chose. Dès que j’ai commencé à être formateur, j’ai pris conscience que c’était un vrai métier de former, de recruter, de chercher de nouveaux clients et de tenir un planning. Maintenant je peux le dire : j’ai LIP dans le sang !

Retour haut de page