Découvrez l’intérim transport à Saint-Quentin-Fallavier !

interim transport saint quentin fallavier

Dans le département de l’Isère, l’agence intérim transport à Saint-Quentin-Fallavier recrute des professionnels de la route et de la logistique. Nous avons rencontré Gilles, responsable de cette agence ouverte en 2018, pour qu’il nous raconte son parcours et nous parle de son activité.

Inscription intérimaire

Que peux-tu nous confier à ton sujet ?

J’ai 53 ans et je suis originaire de Besançon. J’ai un diplôme d’électricien option génie climatique. J’ai travaillé ensuite dans une grande société comme électricien mais un jour, j’ai voulu changer.

En 1990, mon père m’a dit “passe ton permis camion, tu t’en serviras toute ta vie”. J’ai suivi son conseil et le jour même de mon examen, j’ai été embauché dans une entreprise de transport. J’ai continué mon petit bonhomme de chemin dans ce secteur, j’ai fait des trajets à l’international, notamment de la livraison de textiles au Maroc et en Tunisie.

Postulez sur notre site emploi

LIP Safari

Puis j’ai atterri à Lyon en 1995. En quelques jours, j’ai trouvé un poste de responsable dans une société de location de chauffeurs à Saint-Priest. Ensuite je suis retourné au volant de camions et j’ai fini par partir travailler pendant 18 mois à La Réunion.

En 1998, je suis revenu à Lyon car je m’y plaisais beaucoup. J’ai de nouveau été recruté chez un transporteur, d’abord en tant que chauffeur SPL puis en tant que responsable d’exploitation jusqu’en 2012. C’est cette année-là que j’ai rejoint l’agence intérim transport LIP Mantrans qui était située dans le 3ème arrondissement de Lyon. J’ai exercé le métier d’exploitant recruteur pendant un an, j’ai voulu arrêter mais mon responsable m’a dit “on va ouvrir une nouvelle agence intérim transport à Villefranche-sur-Saône, serais-tu partant ?”. Le challenge m’a plu, j’ai accepté de me lancer dans cette aventure.

En 2021, nous étions deux chefs d’agence donc je suis allé en renfort à Saint-Quentin-Fallavier et me voilà responsable de cette agence depuis. Ça va bientôt faire 10 ans que je suis chez LIP Mantrans, déjà !

Ça ne te manque pas d’être au volant d’un camion ?

Non du tout, je suis très heureux à mon poste aujourd’hui ! Il s’agit de deux métiers totalement différents, j’ai aimé conduire des PL et SPL mais je suis passé à autre chose et cela me convient très bien comme ça.

Connaissez-vous L'Ecole de la Réussite ?

Ecole de la réussite

Que peux-tu nous dire sur ton agence intérim transport à Saint-Quentin-Fallavier ?

Elle existe depuis 2018. Actuellement, nous sommes deux salariés permanents, Delphine qui est exploitante recruteuse et moi-même.

Notre agence intérim transport à Saint-Quentin-Fallavier est très bien située, elle est en plein milieu d’un centre commercial avec un grand parking gratuit à disposition. Nos intérimaires peuvent facilement nous rendre visite, notamment pour lire leur carte conducteur. Enfin, nous avons pignon sur rue ce qui nous offre une très bonne visibilité.

Qu’en est-il de vos spécialités métiers ?

Je dirais que 70% de notre activité est consacrée à l’intérim transport à Saint-Quentin-Fallavier. Nous faisons tous les types de transport : marchandises, TP, citernes, alimentaire… Nos intérimaires prennent la route pour des trajets nationaux ou régionaux avec ou sans découchés en fonction de la distance. Le reste de notre activité est représenté par la logistique.

Chaque semaine, nous avons 55 intérimaires au planning. Quand je suis arrivé, nous en avions 23 ! Nous avons plus que doublé en un an, malgré le contexte difficile que nous subissons tous. Et bien évidemment, nous n’allons pas nous arrêter là ! Nous avons pour objectif de développer davantage notre réseau pour décrocher de nouvelles commandes et trouver de nouveaux intérimaires motivés.

Avez-vous des intérimaires en CDI-I ?

Pas encore mais c’est en cours ! D’ici quelques semaines, nous devrions signer deux chauffeurs SPL. J’ai remarqué que nos intérimaires étaient assez réfractaires à ce type de contrat de travail pour des raisons financières puisqu’ils perdent leur IFM. De notre côté, nous devons trouver des profils suffisamment polyvalents pour les occuper à plein temps. Il nous faut des personnes prêtes à travailler de jour comme de nuit.

Qui sont les clients avec qui vous travaillez aujourd’hui ?

Nous comptons 36 clients actifs qui font régulièrement appel à nos services pour leur trouver de la main d’œuvre. Nous travaillons avec des TPE, des PME et des grands-groupes issus des accords-cadres de la branche transport et logistique LIP Mantrans. C’est assez diversifié mais la majorité d’entre eux sont des transporteurs et des plateformes logistiques.

Vous arrive-t-il de collaborer avec d’autres agences du réseau LIP ?

Oui, nous nous partageons les commandes quand nous n’arrivons pas à les servir. Il y a une véritable relation de confiance entre nous, on travaille pour le même groupe et nous avons les mêmes intérêts, à savoir la satisfaction de nos clients et de nos intérimaires. C’est très important de pouvoir compter sur les collègues et de savoir leur rendre la pareille. C’est d’ailleurs ce qui fait la force de LIP Mantrans sur le marché de l’intérim transport.

Au sujet du marché de l’intérim transport à Saint-Quentin-Fallavier, que peux-tu nous dire ?

Depuis 2018, nous faisons un gros travail de prospection et de fidélisation auprès des entreprises de la région. Il y a encore des clients à convaincre de travailler avec nous, c’est un travail de longue haleine mais qui finit par payer.

Concernant l’emploi dans le secteur de l’intérim transport à Saint-Quentin-Fallavier, il y a des offres d’emploi à pourvoir mais l’activité n’est pas encore totalement repartie en ce début d’année. Nous faisons notre maximum pour être présent et visible sur le terrain, nous faire connaître en participant aux événements locaux est indispensable pour notre notoriété. A Saint-Quentin, l’équipe municipale est très active, c’est plutôt surprenant pour une petite ville mais cela nous motive au quotidien, c’est une très bonne chose !

Rencontrez-vous des difficultés à recruter certains profils ?

A mon sens, il n’y a pas de métier pénurique. Ma réponse surprend peut-être mais il y a bel et bien des profils disponibles sur le marché, ils ne sont pas inexistants ! Le vrai problème, c’est que tous ne sont pas motivés pour travailler… Ils nous arrivent d’avoir des demandeurs d’emploi en fin de droits au chômage qui nous appellent pour travailler quelques semaines avant de profiter à nouveaux des aides. Voilà la réalité aujourd’hui, nous devons faire avec !

Comme je dis toujours, “nous avons besoin de gens qui ont envie de travailler, et de bien faire leur métier, pas de ceux qui sont bardés de diplômes”. Ce n’est pas négatif, c’est une réalité. Mais je tiens à préciser que nous faisons de très belles rencontres avec des intérimaires qui ont à cœur de réussir leurs missions. C’est en trouvant un emploi à des gars qui le méritent que je m’épanouis dans mon métier.

Pour fidéliser nos intérimaires et les remercier d’être à nos côtés, nous leur payons des formations pour passer un permis via des titres professionnels. Certains de nos chauffeurs PL ont obtenu le permis SPL grâce à nous. Nous comptons continuer sur cette lancée en proposant des formations professionnelles à nos intérimaires méritants.

Vous proposez des emplois en CDI, CDD ou seulement de l’intérim ?

Nous avons des offres d’emploi en intérim transport à Saint-Quentin-Fallavier mais je dois dire que je suis un peu le spécialiste du placement chez LIP Mantrans. Depuis 2012, j’ai fait embaucher plus de 250 gars…

Tu les comptes ?!

Oui oui, j’en suis même à 270 pour être plus précis. Chez LIP Mantrans, mes collègues m’appellent “l’agriculteur” car je cultive chez mes clients ! (rires)

Entends-tu encore des aberrations au sujet de l’intérim ?

Dans mon entourage proche non, mais certains candidats sont encore réfractaires à venir nous voir. L’intérim transport avait une mauvaise image et elle n’a pas totalement disparu malheureusement. Je m’aperçois que nos gars se définissent souvent par leur statut mais être intérimaire n’est pas un métier ! Ils sont des chauffeurs, caristes, préparateurs de commandes, peu importe le type de contrat de travail qu’ils ont. Ils sont des salariés comme les autres et je tiens à ce qu’ils le comprennent et à ce qu’ils en soient fiers.

Pour finir, dirais-tu que l’intérim c’est une routine ou une aventure ?

C’est un peu des deux, certaines tâches sont routinières, notamment dans l’administratif. Pour le côté aventure, chaque jour est différent. On ne sait pas ce qui nous attend et c’est ce qui rend le métier si passionnant !

Delphine et moi attendons les candidats et serons ravis de les recevoir. Si les personnes sont motivées et ont envie de travailler, on leur trouvera un emploi sans problème !

Retour haut de page